666 Park Avenue, une nouvelle série pour l’hiver

Je tourne en ce moment à un rythme assez soutenu niveau séries et je ne vous cache pas que j’adore ça. Parmi celles que je regarde, il y a 666 Park Avenue qui a débuté il n’y a pas très longtemps (30 septembre 2012 aux USA). Étant donné qu’il n’y a pas encore beaucoup d’épisodes, je ne vais pas vous en faire une critique, ce qui serait totalement illogique, mais je vais tout simplement vous en parler un peu.

Voici le synopsis :

« Un jeune couple tout juste débarqué du Midwest emménage dans une résidence new-yorkaise très chic de l’Upper East Side, dont ils deviennent les gérants. Ce qu’ils ignorent, c’est que tous les habitants ont signé un pacte avec le Diable afin que leurs plus profonds désirs soient assouvis et que leur plus grandes ambitions se réalisent. Peu à peu, ils découvrent que des forces obscures se jouent dans cet édifice… »

Et là vous pensez à « L’associé du diable ». Forcément, si on parle de contrat avec le diable, on ne peut échapper à cette référence.

Cette série vous plonge dans une ambiance mystérieuse et mêle différents genres que sont le fantastique et l’horreur. Quand je dis horreur, ne vous attendez pas non plus à une orgie de sang ou encore à une atmosphère aussi malsaine que celle de la saison 2 de American Horror Story. Cela se retrouve plutôt dans le climat mystique et inquiétant qui règne dans le vieux bâtiment, dirigé par le personnage le plus envoûtant de la série qu’est Gavin.

On retrouve dans cette série pas mal de têtes connues: le célèbre Terry O’Quinn dans le rôle de Gavin Doran (John Locke dans LOST), Vanessa Williams dans le rôle de Olivia Doran (Ugly Betty mais aussi Desperate Housewives), Dave Annable (Brothers & Sisters) ou encore Robert Buckley (Les Frères Scott).

Pour ma part, j’en suis actuellement au 5ème épisode et je dois dire qu’après un début un peu brouillon (avec des passages complètement n’importe quoi), les deux derniers m’ont vraiment tenu en haleine. Les personnages sont bons dans l’ensemble et plus on avance dans la série, plus on se prend au jeu. L’intrigue est plutôt bien menée, rien a redire de ce côté là. Le fait que l’histoire se passe à New York dans un quartier que je connais aide aussi un peu, je l’admets. C’est tellement bien NYC !

En revanche, certaines scènes sont parfois un peu cheap et vraiment improbables (je ne vous spoile pas mais un passage avec l’ascenseur est vraiment pourri). Le côté « fantastique » de la série est un peu nul en fait, et souvent exagéré.

Même si ce n’est pas LA série que j’attends toutes les semaines avec impatience (rien n’égalera jamais Breaking Bad !),  j’apprécie l’atmosphère mystérieuse et singulière qui perdure au fil des épisodes. Je vais donc lui laisser sa chance et continuer encore quelques épisodes. Je vous laisse avec le trailer et dites-vous qu’avec le froid qui arrive et la nuit qui tombe à 18h, ça vous fait de quoi vous occuper au chaud sous votre couette !