La 5.0 Cup : le tournoi d’urban foot by Bwin

Si vous me connaissez un peu ou que vous me suivez sur Twitter, vous avez certainement remarqué que j’aimais beaucoup le foot (et surtout le Barça mais chut, des gens de Bwin pourraient traîner par ici ;)). Alors que j’avais accepté avec joie leur précédente invitation pour regarder les demi-finales de la Champions League au Players, cette fois je me voyais mal devoir troquer mes talons contre des crampons et me rendre à ce tournoi ! En effet, une compet’ presse / blogueurs d’urban foot était organisée ce dimanche et c’est donc Ivan C., mon envoyé spécial, qui a mouillé le maillot à ma place et qui vous fait part de ces quelques lignes.

« Ha ! Une journée de foot ! De l’urban pour être plus précis. J’y joue depuis mes plus tendres années. Un tournoi destiné aux bloggeurs, chose que je ne suis pas du tout mais que Jess – coucou Jess ! – m’a permis de faire mien. Bwin en est le grand organisateur.

En arrivant, dans un contexte sportif, on jauge toujours du regard les joueurs présents. Des jeunes. Des très jeunes. Des trop jeunes en fait. J’ai 30 ans. Je ne cours plus aussi vite qu’il y a dix ans. A 20 donc. L’âge de ceux que je vois.

Pas longtemps à patienter, bien organisé, je m’identifie et on m’annonce que l’on va nous distribuer des maillots. J’imagine déjà les maillots Décathlon ou Go Sport, une couleur unie,  un truc qui servira à nettoyer les vitres dans quelques semaines.

Dans le vestiaire, je déballe le colis et tiens, il est joli ce blanc… Bwin en sponsor… et le tissu semble de bonne qualité. Et mais ce ne serait pas le maillot du Real Madrid que je regarde là ? Hmm… je sens que je vais apprécier cette journée. Je retire l’étiquette indiquant 80 euros. Houuuuu je vais l’aimer cette journée.

Copyright Romain Chocart

Mes coéquipiers arrivent un par un et, tel un gamin de 8 ans qui a du mal à réaliser le grandiose de son cadeau de noël, je leur annonce avec un sourire illuminé, j’insiste même je l’avoue, que l’on nous a distribué les vrais maillots officiels du Real. A voir leur enthousiasme vite zappé, j’en conclus qu’il n’y a que moi que ça touche.

Un petit déjeuner est proposé avec thé, café, pains au chocolat et croissants. Super énergisant et terriblement conseillé avant la pratique du sport vous noterez.

Je regarde autour de moi et là mes deux yeux tirent le signal d’alarme de présences féminines actives. Des hôtesses, de jeunes demoiselles, portent une combinaison dont il serait utile de vous préciser qu’il manque le bas. Une tenue moulante, une seconde peau on peut dire ça oui, avec un mini mini mini short. Les pauvres filles seront vues durant la journée tirer vers le bas de ce short, on peut dire culotte aussi oui, pour tenter de dissimuler leurs fesses mises à nu.

Je suis au comble du bonheur, définitivement je vais aimer cette journée.

Premier match : défaite 5-0.

Les espoirs nés durant l’entraînement et l’élaboration d’une tactique devant nous assurer au moins les quarts de finale prennent du plomb dans l’aile.

Deuxième match : défaite 4-2

En plus du match perdu, j’ai également égaré durant deux heures mon tympan droit puisque j’ai eu la mauvaise idée de me placer à côté de l’arbitre qui a cru bon d’investir toute sa capacité respiratoire dans le petit objet collé à sa bouche dénommé sifflet.

Troisième match : 2-2

Houhou ! On n’a pas perdu ! On aurait même dû gagner d’ailleurs. Les hôtesses nous distribuent des Powerade et des sandwiches.

Le tournoi se déroule dans une bonne ambiance. Les caméras filment des bouts de match, les hôtesses sont toujours aussi courtement vêtues.

Les parties s’enchaînent. Finalement, nous gagnons deux matchs, ainsi qu’une soirée comatage et des courbatures pour deux jours minimum.

En partant, nous nous voyons offrir un sac Bwin contenant un ballon, une clé USB et un crédit de 5€ à valoir sur le site de pari en ligne. Sans oublier le maillot officiel du Real.

Un dernier sourire aux hôtesses et me voilà parti direction le métro, boîtillant et les pieds en compote. »

Ivan C.

Merci encore à Ivan d’avoir accepté de me remplacer dans la meilleure équipe du tournoi, j’ai nommé le SPORTING BWIN UNITED et pour ce retour d’expérience. Merci également à la team Bwin pour l’invitation et bravo aux organisateurs, la prochaine fois je ferai la cheerleader !