La Klipsch KMC 1: une enceinte nomade qui fait bien le job

Klipsch-KMC-1-Blanc_P_1200Les enceintes portables, c’est pratique. Et ça évite aussi de ressembler à LL Cool J pendant les barbecs entres potes. Ce mois-ci, j’ai eu l’opportunité d’avoir à la maison la Klipsch KMC 1 et, parce que je n’ai pas de jardin et donc pas de quoi faire de barbec, je l’ai utilisé dans l’appart. Et alors ? Voici donc ce que j’en ai pensé.

LL_Cool_J-LL_Cool_J_Denied_Entry_Into_Rock_Roll_Hall_Of_Fame

A première vue, cette enceinte à tout d’une grande. Au niveau esthétique, on est sur un design assez sobre (surtout pour les versions blanche et noire) qui passe partout, et sur des boutons tactiles et ça c’est la classe. Les dimensions sont correctes : 25.9 cm de largeur, 10.9 cm de hauteur et 8.6 cm de profondeur, bien qu’un peu type « brique ». C’est d’ailleurs un peu lourd pour une nomade, surtout si on s’en sert pour aller pique niquer ou faire son hippie en forêt autour d’un feu. Quoi qu’il en soit,  le matos à l’air vraiment robuste et ça c’est important. Sur le dessus, on peut noter la présence d’une partie en silicone, ce qui est bien pratique pour poser son téléphone et éviter qu’il glisse et s’échoue sur le sol. Comme ça on ne casse pas son écran, on n’est pas super énervé et au final on ne fait pas d’aller-retour à Répu pour le changer.

Capture

La connexion à votre smartphone ou tablette se fait soit par bluetooth, soit par mini-jack (ce qui permet d’économiser un peu plus sa batterie). En ce qui concerne le bluetooth, c’est très simple d’utilisation : il suffit d’activer la fonction sur votre appareil et d’appuyer sur le bouton prévu à cet effet sur l’enceinte. En deux temps trois mouvements, c’est appairé et ça balance le son. A savoir qu’un port USB est présent sur l’arrière de l’appareil, permettant ainsi la recharge du téléphone pendant l’écoute, ce qui n’est pas négligeable vu à l’allure à laquelle la batterie se vide en bluetooth. L’autonomie de la KMC 1 elle est d’une quinzaine d’heures, ce qui est pas mal et amplement suffisant.

Capteure

Le son est plutôt bon et on remarque que les basses sont bien présentes, surtout quand on pousse un peu le volume. En revanche, j’ai  parfois eu quelques soucis de petits sauts / perte de synchronisation lors de l’écoute en bluetooth, mais rien de bien grave, c’était relativement rare. Finalement, on peut dire que cette enceinte fait bien le job. Utilisée en enceinte d’appoint lors de dîners entre potes, dans la cuisine pendant qu’on prépare la bouffe ou dans le salon pendant qu’on range l’appart, c’est pratique, rapide et efficace. En revanche, et c’est un avis personnel, mais pour un prix a peu près équivalent je préfère amplement la qualité sonore de la Bose SoundLink II, qui reste pour moi l’une des meilleures sur le marché.

La Klipsch KMC 1 est en vente au prix de 290€ environ, et existe en 8 coloris différents (bleu, rouge, orange, etc.).