Nouvelle série de casques Philips : la collection Citiscape

Je passe presque dix heures par jour avec mon casque sur les oreilles en comptant mes différents trajets et mes heures de boulot. Il est donc important pour moi d’avoir du bon matériel, que ce soit au niveau de la qualité du son qu’au niveau du confort sur les oreilles. Alors que je suis plus que satisfaite de mon Fidelio L1, Philips m’a donné la possibilité de découvrir leur dernière collection, baptisée Citiscape

Citiscape, c’est un remix on ne peut plus explicite de deux mots qui sont  « City » et « Escape« . En effet, pour cette nouvelle série de casques, la marque a décidé de se diriger vers des modèles bien plus urbains. Et pour satisfaire pleinement les différents types d’utilisateurs, rien de mieux que de choisir trois grandes villes mondiales, s’y rendre et demander à un panel de gens quel serait leur casque idéal aussi bien au niveau du son que du design. C’est donc trois modèles qui s’offrent à nous : le « Shibuya » (Tokyo), le « Downtown » (New York) et le « Uptown » (Londres). Tous trois sont équipés de la technologie MusicSeal (aucune note ne s’échappe, tandis que le bruit ambiant ne pénètre pas), qui est bien pratique dans les transports. Plus la peine d’ambiancer tout le wagon avec votre son à fond dans les oreilles, vous êtes le seul à en profiter. Alors toi au fond du bus qui écoute la musique à fond sur ton téléphone, tu sais ce qu’il te reste à faire !

Chaque ville a son propre mode de vie et son propre style, ce qu’a très bien reproduit Philips puisque chaque modèle dispose de caractéristiques bien distinctes. Tout d’abord au niveau du design, on remarquera que le Downtown est esthétiquement très élégant, reprenant parfaitement le style urbain chic et décontracté de la ville. L’arceau en métal très léger est recouvert d’un morceau de tissu doux laissant apparente la partie du dessus. Au niveau du son, l’immersion est totale, le son se veut clair et naturel. Il est disponible au prix de 70€ en marron, gris ou violet (le violet est vraiment très sympa).

Le modèle Uptown  quant à lui est plus rétro et sobre que le précédent. Son style classieux est celui des trois qui pourrait très bien passer sur un homme un costume par exemple (mais pas que !). Il est un peu plus imposant et donc plus lourd que les deux autres ( 248g contre 174g pour le Downtown et 176g pour le Shibuya), mais il en reste pas moins confortable puisque les coussinets à mémoire de forme sont très doux et l’arceau gonflé d’air très agréable. Au niveau de l’audio, nous avons ici un son ultra-précis et tout aussi immersif. Son prix est de 100€, décliné en deux coloris : marron ou gris.

Pour terminer, nous avons le Shibuya qui lui allie la culture pop japonaise à la simplicité, nous proposant ainsi un design iconique. C’est celui que j’ai le plus longtemps pris en main vu que j’ai maintenant la chance d’en posséder un à la maison, et la bonne nouvelle est que son arceau est incroyablement léger (peut-être moins que le Downtown selon mes impressions pendant la soirée). Vu qu’il est le plus petit des trois modèles, on aurait tendance à croire qu’il est le plus susceptible de serrer le crâne, mais finalement pas du tout, l’arceau est très bien aéré et le casque assure un excellent maintien. En revanche, à longue écoute, on sent une certaine douleur sur le haut des oreilles qui est un peu désagréable. Les coussinets quant à eux sont vraiment très isolants bien qu’un peu trop rigides à mon goût. Cela est certainement dû au fait que je ne suis pas habituée à avoir le coussinet directement posé sur mes oreilles (le Fidelio L1 les englobe). Au niveau du son, celui-ci met l’accent sur les basses puissantes et immersives et propose un son de qualité. Il est commercialisé à 50€ (le moins excessif donc) et existe en blanc, violet, rose, bleu, ou encore noir.

La soirée quant a elle fut très agréable puisque nous avons eu le privilège de découvrir cette nouvelle série de casques estampillée GREMS (pour le packaging hyper classe) et Machinedrum (pour des tracks différentes exclusivement créées pour la mise en valeur de ces trois modèles et de leurs caractéristiques audio respectives). Toute une gamme qui reflète un style de vie cosmopolite, Philips l’a fait ! Ce sont vraiment « des modèles conçus par et pour les citadins » et apparemment de nouvelles villes viendront s’ajouter au fur et à mesure à cette collection Citiscape. Un grand merci à Philips donc, et j’ai hâte de voir la suite !