Soirée portes ouvertes Samsung: je suis venue, j’ai vu, j’ai vaincu

Alors que le 22 mars 1594  le gouverneur Brissac ouvrait ses portes à Henri IV, avait lieu le même jour, 418 ans plus tard, la soirée Portes Ouvertes Samsung. Aucun lien dans mon accroche, je vous l’accorde, mais je fais ce que je veux. C’est donc après une journée de boulot bien chargée que je me suis rendue à la salle Wagram, dans le 17ème arrondissement de Paris, afin de découvrir tout un tas de produits de la marque.

C’est dans ce sublime lieu parisien que Samsung France a décidé de sortir le grand jeu et de nous impressionner nous, grands amateurs de technologie que nous sommes. D’un côté des appareils photos, des télévisions, des smartphones, des ordinateurs, de l’autre des frigos, fours et autres machines à laver.

Non pas que je porte un intérêt moindre aux lave-linge, mais je me suis dirigée dans un premier temps du côté des appareils photos où j’ai pu découvrir plusieurs Hybride, Reflex et Compact dont un, dont j’ai oublié le nom, qui ravira les stalkers et les pervers. Cet appareil peut-être contrôlé depuis votre téléphone via une application. Je m’explique: vous posez l’appareil photo dans une pièce, l’air de rien et, grâce au wifi, il vous est possible d’enclencher la prise de photo à distance et si je me souviens bien d’orienter la prise de vue. Vous pourrez ensuite les publier directement sur votre page Facebook si vous y reliez votre compte. Bien évidemment, cette option peut tout aussi bien vous causer du tort si votre appareil tombe entre les mains d’un ami à vous qui pourrait poster les photos de son choix sur sur votre mur en 3 clics. Pas folle la guêpe.

Après un petit passage au buffet (on est blogueur ou on ne l’est pas), j’ai poursuivi ma visite sur le stand électro-ménager avec la présentation d’un lave linge high-tech, doté de la technologie Eco bubble.  Mais qu’est-ce donc ? C’est, comme l’explique très bien leur site, une optimisation des performances de lavage du linge « grâce à la création d’un coussin de mousse généré par un mélange de lessive, d’eau et d’air avant le départ du cycle de lavage ». Personnellement, le « coussin de mousse » m’a vendu du rêve, je me suis imaginée à la place du linge sale, bichonnée par ce coussin de mousse. Petit plus à souligner, cette machine fait très peu de bruit ce qui n’est pas négligeable dans un studio. Comme nous le disions avec mes compères lors de la soirée, il ne manquerait plus que la machine vous envoie un tweet dès que le cycle est terminé pour que ce soit parfait.

Juste à côté de ce stand, il était possible de découvrir une télévision totalement contrôlable par la voix et la gestuelle. Un peu comme le propose la technologie Kinect chez Microsoft, vous pouvez commander votre appareil depuis votre canapé seulement en lui parlant et au moyen de gestes. En toute honnêteté, je ne suis pas spécialement fan de ces fonctionnalités et je préfère très largement utiliser ma bonne vieille télécommande que je perds 9 fois sur 10 dans mon canapé. Non parce que c’est drôle de se la raconter devant ses potes peut-être 3 fois au total, mais au final tout seul chez soi ça en devient ridicule. Toutefois, Samsung a prévu le coup, une télécommande est bien évidemment fournie au cas ou, au détour d’une bonne angine vous deveniez temporairement aphone.

Après quelques coupettes de champagne, l’équipe de la marque avait organisé un petit concours afin de présenter leurs plaques de cuisson. Par équipe, le but était de réaliser un dessert avec les quelques ingrédients proposés (farine, sucre, oeuf, etc.) et ce dans un temps imparti. Mode Top Chef enclenché,nous nous sommes empressés avec mon équipe d’enfiler une toque et de nous atteler à la tâche pour concocter quelques pancakes de toute beauté, même si nous avons été éliminés par manque de cuisson (et de temps surtout !).

Après avoir fait le tour de tous les stands restants où j’ai pu reprendre en main le Galaxy Note, découvrir les derniers PCs ou encore des écrans entre 65″ et 75″, je me suis présentée au concours pixel screen où nous devions choisir un pixel et tenter de découvrir un lot avec lequel nous allions repartir. C’est donc en toute logique que j’ai décidé de cliquer sur le pixel illustrant « Twitter » et que j’ai découvert l’image de l’aspirateur que je venais de remporter. C’est donc avec une immense joie que je suis repartie avec le Navibot S que vous pouvez admirer ci-dessous.

Je vous promet de vous en dire plus sur la bête dans un prochain billet ! En attendant, merci encore aux organisateurs de la soirée, c’était vraiment sympa de pouvoir mettre les mains sur tous ces produits en même temps.