Le jour où j’ai gagné un concours improbable

C’est mardi après midi, journée de travail comme une autre, 15h, le soleil qui essaie tant bien que mal de pointer le bout de son nez sur la capitale, quand soudain un collègue me balance un lien sur Gtalk. Et c’est cette simple URL d’une dizaine de caractères qui a complètement boulversé le reste de ma semaine. Je ne participe pas à masse de concours mais sachez que quand je le fais, c’est pour gagner ! Et ce fut ici le cas…

Voici donc la scène reconstituée :

– collègue : « hey Jess, toi qui est fan du Barça, j’ai un lien pour toi »
– moi : « ah ouais, vas y balance gros ! » (ouais on parle comme ça on est des fous)

Hop, le lien qui apparait sur mon Gtalk grâce à un subtile trucage… (http://www.minutebuzz.com/2011/08/24/minutebuzz-et-adidas-vous-offrent-deux-places-pour-luefa-super-cup/)

– moi : « Han! Faut que je participe direct ! »
– collègue : « Mais t’as pas de gosse ! »
– moi : « Pas encore, mais tout se trouve ;) »

Et voici donc, pour ceux qui me suivent sur Twitter et/ou Facebook, comment j’en suis venue à chercher un enfant de 10 à 14 ans pour pouvoir participer à ce concours ! Car non, je n’ai pas de tendance Pedobear (comme ont pu me dire les 3/4 des gens de ma Timeline, bande de pervs !), mais disons que pour aller voir le Barça à Monaco, j’étais même prête à checker sur eBay en dernier recours ou à poster des annonces sur les pages Facebook de location d’enfants. Alors oui, la recherche a été très difficile… sachez que ce n’est pas évident d’emprunter une progéniture, beaucoup moins qu’un stylo ou un élastique par exemple. Mais c’est grâce à une équipe de choc que je remercie chaudement (et qui se reconnaitra), que j’ai pu rencontrer Marie, une petite fille de 12 ans qui aurait été ravie de pouvoir donner le coup d’envoi de cette finale de la Supercoupe de l’UEFA.

Je participe donc au concours dans la foulée, et dès le lendemain après-midi, je reçois un appel de MinuteBuzz me précisant que « j’ai peut-être gagné » et qu’il faut que je leur confirme que tout est toujours bon de mon côté. Première réponse dans ma tête : « OH. MON. DIEU », première réponse au téléphone « Et bien oui, bien sûr, figurez-vous que nous sommes toujours disposées à participer à ce match qui s’avère en soi être une très belle finale sachant que Barcelone à une très bonne équipe encore cette année et que je pense que… » BLABLABLA indescriptible dont je ne me souviens pas tellement les mots fusaient dans ma tête.

Retour au bureau (Acte I – Scène II).

– moi : « NON MAIS TU SAIS QUOI ?! » (capslock obligatoires, expression de l’euphorie)
– collègue : « Quoi ? T’as encore mangé un Oréo et fais sauter ton régime ?! »
– moi « Non non non non, j’ai peut-être gagné le concours que tu m’as envoyé l’autre fois là ! »
– collègue « Mais… attends… t’as trouvé un gosse ?? »

Scène tronquée car explications trop longues…

– collègue : « Non mais ça peut pas être sérieux ! »
– moi : « Mais si j’te jure, bon rien n’est encore sûr mais ils doivent me confirmer »
– collègue : « Non mais c’est ouf, trop bien, t’es vraiment une *$*=:! (mot pouvant heurter la sensibilité des plus jeunes) »

(bon c’est un peu décousu mais je retranscris ça pèle mêle aussi…et Mathieu je sais que tu me lis BIG UP)

Bref, ni une ni deux, on rassemble les papiers à envoyer pour valider notre participation et c’est jeudi après-midi, alors que j’ai le nez dans le boulot, que l’on me confirme que le lendemain, j’allais être à Monaco dans les tribunes du Stade Louis II pour ce fameux match ! Prise de billets d’avion, réservation d’hôtel, organisation de dernière minute et grosse joie intérieure. Je vous passe la scène III du bureau, même si je trouve l’humour de répétition très drôle, mais je peux vous dire que je n’y croyais pas jusqu’au lendemain, une fois à l’aéroport vers 6h30 du matin, entourée de fans du FC Porto. Une fois arrivée dans le sud, j’ai vécu je pense l’une des journées les plus improbables de ces dernières années… Tellement improbable que si je la racontais personne ne me croirait (« spéciale dédicace » @lokoxav @elChikito @NikosKosKos)…

C’est donc vers 18h30 que les organisateurs du concours ont récupéré la petite Marie, histoire de la briffer et de l’équiper avant qu’elle puisse donner le coup d’envoi du match, et m’ont gentiment léguer ma place pour les tribunes du stade Louis II.  Une fois à l’intérieur, je réalisais enfin que j’allais vraiment pouvoir assister à ce match, et donc voir enfin l’équipe de Barcelone en action. Car même après être allée 1000 fois dans cette ville, je n’ai malheureusement jamais trouvé l’occasion de me rendre au Camp Nou… oui je sais c’est mal, mais rassurez-vous je vais y remédier au plus vite !

C’est donc très bien placée que j’ai pu admirer la performance de Messi, Villa, Xavi et autres grands joueurs qui vendent du rêve. Même si le match était loin d’être remarquable et que le Barça était très loin de nous offrir un jeu digne de son potentiel, ce fut tout de même un grand moment que de les voir remporter cette coupe à quelques pas de moi et non dans mon canapé. La petite Marie quant à elle, a été un peu déçue de ne pas avoir pu donner le coup d’envoi du match comme prévu (par manque de temps apparemment), mais à tout de même pu donner le ballon à l’arbitre, tâter la fameuse pièce de monnaie et croiser les joueurs de très près dans les couloirs, ce qui n’est pas négligeable !

Merci encore à Adidas, MinuteBuzz et tous ceux qui ont contribué à cette soirée et par conséquent à toute cette improbabilité qui en a découlé. Je vous laisse sur une petite vidéo du tour d’honneur après la victoire. La qualité est moyenne car réalisée avec mon portable, mais ça vous laisse voir à quel point ils sont passés près hein !