Souvenirs : les publicités des années 90

Quand je tombe sur les publicités de maintenant, j’ai juste envie de me tirer une balle. Entre Joyce Jonathan qui nous vente en vain les mérites du jeu Pokemon ou encore Chevalier et Laspalès qui m’ont finalement fait détester la MatMut, il faut dire que nous ne sommes pas gâtés. On est en effet très loin de l’originalité des anciennes publicités des années 90, dont je garde un souvenir impérissable.

Lorsque l’on me parle de pubs des années 90, ma première pensée va à la marque Banga et son fameux spot qui passait sans cesse durant « Les Mondes Fantastiques », la fameuse émission où des enfants devaient faire des parcours, résoudre des énigmes et finalement grimper dans des filets pour attraper des cadeaux. Je ne sais pas si vous vous souvenez mais un petit garçon devait traverser un couloir inondé, poursuivi par un crocodile, pour atteindre son frigo sur un tronc d’arbre. Mais bon, comme on le sait si bien « on ne résiste pas à l’appel du Banga » et ce, peu importe le danger !


Puis forcément viennent ensuite les pubs SEGA qui mettaient en scène toujours le même punk aux cheveux décolorés qui se faisait malmener par les différents jeux. Des années plus tard, je ne sais toujours pas si je dois avoir peur ou pitié de lui. En tous cas, son visage et la grosse voix de la fin qui disait : « SEGA, c’est plus fort que toi » m’ont marqué à jamais. Comment ne pas vouloir acheter une console après ça ?

En revanche, dans les spots publicitaires les plus chiants au monde, j’ai nommé Juvamine et Mercurochrome. Je sais très bien que toute ma génération ne peut s’empêcher de penser « Si juvabien, c’est Juvamine » ou encore « Mercurochrome, le pansement des héros ». En même temps, ce n’est pas bien compliqué puisqu’elle passait en boucle 5 ou 6 fois de suite… Du formatage de cerveau dans les règles de l’art, puisqu’au final, 20 ans plus tard, on s’en souvient toujours. Des publicités courtes mais tellement efficaces…


L’une de mes préférées était également celle pour Sironimo avec tous les animaux qui faisaient la fête : ils étaient habillés, dansaient, chantaient et descendaient même une cascade sur un crocodile (à croire que le croco était hype à l’époque !), la grande classe ! Du coup quand t’es gosse, après avoir vu ça à la télé, t’as forcément envie de boire de la grenadine mais à condition que ce soit du Sironimo, parce que les animaux qui respirent la joie c’est trop top hein !

Ensuite, dans les pubs dingues, si je vous dis : « c’est quoi le texte? » vous pensez à quoi ? A Orangina bien sûr, avec un mec déguisé en bouteille dans un flipper. Sur le papier, ça a l’air bizarre comme concept mais je me souviens parfaitement de cette pub, et pourtant elle date de 95. Les effets spéciaux sont… comment dire… spéciaux… mais le message passe bien : « il faut bien secouer, sinon la pulpe elle reste en bas ».

Ces slogans rétros resteront gravés à jamais dans ma mémoire, parmi bien d’autres comme : « MM&S ça fond dans la bouche pas dans la main », « Ovomaltine c’est de la dynamite ! », « Quand y en a marre, y a Malabar », « Petits Ecoliers de LU, c’est que pour les enfants » ou encore la fameuse phrase « T’as craché dans ton YOP ?!! ». Que de bons souvenirs quand je me perds dans les méandres de YouTube à la recherche de quelques instants nostalgiques devant ces oldies. Alors même si de nos jours certains spots sont drôles ou bien réalisés, et je pense notamment à celui pour Volkswagen avec le mini Dark Vador qui est génial, on est loin de la folie des années 90. Je pourrai encore vous poster une bonne vingtaine de vidéos mais je pense que celle-ci résume assez bien cette génération :