Animal Crossing: New Leaf – un test et des heures de jeu !

CTRP_EGD_EUillu01_C_adCela fait maintenant environ une semaine que j’ai eu la chance de recevoir en avant-première le jeu Animal Crossing: New Leaf et je peux vous dire que je ne l’ai pas vue passer ! Animal Crossing, c’est le genre de jeu qui te prend énormément de temps et pour lequel t’es prêt à annuler des soirées avec tes potes pour jouer tranquillement chez toi. Enfin surtout pour ne pas mettre un lapin à Ramsès, le chien momie du jeu (ou qui est blessé depuis un moment vu la taille de son bandage), qui t’a donné RDV pour que tu l’aides à décorer sa maison. 

HNI_0015

Pour ma part, je n’avais jamais joué à la série et c’est donc dans New Leaf que j’ai pu faire mes premiers pas, directement en tant que maire de ma propre ville. Ouh la la, trop de responsabilités d’un coup, je ne vous raconte pas la pression. Ni une ni deux, je prends mon courage à deux mains et, pour commencer une nouvelle vie dans de bonnes conditions, rien de mieux que d’avoir un vrai chez soi. Je me suis donc rendue chez Nook Immobilier commander ma future maison et ainsi, me retrouver avec un prêt immo de je ne sais plus combien de clochettes (la monnaie locale) sur les bras. Soit, je n’allais tout de même pas vivre dans une tente toute ma vie, ça la fout mal pour un maire digne de ce nom.

HNI_0031

Après avoir découvert les quelques magasins de la rue commerçante de Tokyo (oui, c’est le nom de ma ville), il était inévitable d’aller à la rencontre de mes voisins animaux afin de prendre un peu la température. Et franchement, ils ont été très accueillants. J’ai pu discuté avec une grenouille qui fait un léger bruit de robot, un chat qui ne parle que de ses biscotos ou encore un croisé de vache/chèvre qui ne fait que m’appeler « mon moulin ». Bizarres certes, mais très sympas.

HNI_0019

Après avoir pris mes marques et acheté quelques outils indispensables à ma survie (canne à pêche, filet et pelle), j’ai pu ensuite m’adonner à quelques activités qui allaient me servir à me faire un peu d’argent pour rembourser mes dettes. J’ai ainsi pêché moult poissons, attrapé quelques insectes ou encore creusé deux ou trois trous dans le sol afin de pouvoir échanger mes trouvailles à la boutique du coin et récupérer des clochettes ! Et donc, après plusieurs heures, je me suis mise à maîtriser comme il faut les bases d’Animal Crossing. Les bases de survie. Les bases de la vie. La vraie (enfin aussi du jeu du coup).

HNI_0025

Puis, est venu le temps où j’ai commencé à tourner en rond en me demandant si je n’allais devoir faire que ça. Parce que bon en 2013 la pêche et la chasse, ça va 5 minutes. Et là, une tortue, l’ancien maire de ma ville, est venu me voir en me disant que si cela me tentait, je pouvais venir faire un tour sur son île. « Ouais tiens, pourquoi pas ». Et là. Le drame. Son île > Noël. Des nouveaux fruits, de nouveaux poissons, de jolies fleurs, des insectes tropicaux incroyables et même un maillot de bain pour aller nager avec les poissons et fouiller les fonds marins. Et c’est reparti, je passe tout mon temps sur cette foutue île en essayant désespérément de croiser des requins (j’en avais loupé un qui a du flippé à la vue de ma combi de plongée). Il est déjà minuit, il va falloir que je songe à aller me coucher à un moment donné (dans la vraie vie cette fois).

HNI_0014

Et là, je me suis mise à comprendre tout l’engouement autour de ce jeu. Pourquoi tu ne peux JAMAIS arrêter d’y penser. Le jour, la nuit. Dès que tu as deux minutes, hop un petit tour à la rivière du coin, checkage de courrier et des promotions de chez Meli-Melo. Tout est en temps réel : si tu veux attraper des lucioles, évidemment c’est que le soir ; si tu veux des navets, c’est que le dimanche matin au marché ; si tu veux pêcher un Piranha c’est uniquement de juin à septembre de 12h00 à 18h00 etc etc. Voilà donc pourquoi dans ta tête tu commences à vouloir mettre ton réveil la nuit, voir si y a pas des trucs que tu loupes la journée. Mais c’est tellement bon. C’est tellement prenant. Je me revois quelques mois plus tôt dans Happy Street (iOS), mais en 1000000 fois mieux. Par contre quand je me surprends à raconter comment s’est passé mon RDV avec Ramsès le lundi matin au bureau ou le soir en rentrant à la maison, je me fais un peu peur. Et je ne vous parle pas de la fois ou je me suis demandé où étais mon filet quand j’ai vu une mouche rôder dans le salon…

HNI_0004

Je ne vais pas vous spoiler toutes les possibilités que réserve Animal Crossing: New Leaf mais entre les jeux de mots bien nuls (mais drôles) dès que tu découvres un nouvel animal, les fonctions en ligne où tu peux visiter les îles de tes amis, les inviter à venir ou encore les trucs trop oufs à acheter pour mettre chez toi, je crois que je vais passer un très long moment sur ce jeu ! En tous cas, une chose est sûre, je suis aussi nulle en déco dans la vraie vie que dans le jeu. L’intérieur de ma maison ne ressemble absolument à rien…

En tous cas, si vous voulez venir à Tokyo me rendre visite, voici mon code ami : 0705-2071-7021. N’hésitez pas à mettre le vôtre dans les commentaires, qu’on puisse s’échanger des bons plans :)