Family Guy: Back to The Multiverse, du fan-service qui fait bien plaisir !

Je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit mais Family Guy (« Les Griffin » en VF) est, pour moi, la meilleure série de tout l’univers du monde entier de la planète. Et de loin ! De l’humour improbable, des blagues à répétition, des personnages attachants et complètements dingues, j’adhère complètement à tout.

Quand j’ai su qu’une adaptation en jeu vidéo venait de sortir, j’ai d’abord arrêté de cligner des yeux pendant quelques secondes, puis j’ai fini comme ça :

« Good evening, I’m Tom Tucker. »

Disponible sur Xbox 360 et Playstation 3, Family Guy : Back to The Multiverse est, je vous rassure, tout aussi déjanté que le dessin animé. Le jeu commence d’ailleurs comme un épisode, avec le célèbre générique et tout ce qui va avec. Dès les premières minutes de campagne, j’ai plus qu’adhéré tout simplement parce que c’est du gros fan service, tout ce que j’attendais. La chanson « The Bird is the Word » en fond sonore (best episode ever!), Lois complètement bourrée qui aguiche tout le monde, Peter fidèle à lui même affalé en soutien-gorge dans l’herbe ou encore Meg, la seule à être refusée à une soirée parce qu’elle est trop dégueulasse… tout y est !

 

Don’t you know about the bird?

Le jeu comporte divers modes que sont le mode campagne, le mode challenge et le mode multi. Tout d’abord il faut savoir que la campagne peut se jouer en solo ou en coop et, pour avoir fait les deux, il se trouve que la difficulté est ajustée. Les combats sont bien plus difficiles lorsque vous êtes à deux plutôt que tout seul. Dans celle-ci, le but ici est d’aller d’un point A à un point B de chaque environnement en combattant les hordes d’ennemis qui vous empêchent d’atteindre différents objectifs. Vous affrontez des Amishs, des pirates, des étudiants américains, des handicapés, des lutins de Noël, et tout un tas d’autres méchants improbables ayant chacun leur particularité. Chaque niveau (un peu moins de 10 au total) se termine par un boss et bien sûr, qui est derrière tout ça et vous veut du mal ? L’infâme Bertram, fils biologique de Peter et donc demi frère de Stewie. Pour lui faire la peau, il vous est possible d’incarner Brian et Stewie, et de switcher entre les deux à tout moment. Chacun dispose de ses propres armes et attaques spéciales (par exemple Stewie lance des couches sales ), ce qui vous permet de vous adapter à toutes les situations.

Au fur et à mesure de la campagne, vous récoltez de l’argent que vous pouvez dépenser dans le « store » en armes, munitions, bonus ou costumes. Les bonus sont vraiment très utiles bien que complètement loufoques. Il est possible par exemple d’invoquer Joe qui, du haut de son fauteuil roulant, se chargera de tuer les ennemis avec son flingue ; ou encore d’appeler LE FAMEUX POULET que l’on peut apercevoir dans plusieurs épisodes dont un dans lequel il se bat pendant des heures contre Peter. Je ne vous dévoile pas tout et vous laisse un peu de suspense, mais croyez-moi vous n’êtes pas au bout de vos surprises.

shut up meg

Le mode « challenge » quant à lui vous permettra de vous replonger dans les divers mondes déjà explorés dans la campagne avec des défis à réaliser dans un temps imparti (évoluant selon la difficulté sélectionnée). Le mode multi vous permet, comme vous pouvez le deviner, d’affronter jusqu’à quatre de vos amis dans plusieurs modes comme par exemple « Deathmatch » ou bien encore « Capture the Flag ». Ici vous pouvez incarner la famille Griffin dans sa totalité, La Mort ou encore Cleveland. Meg à d’ailleurs une attaque bien à elle puisqu’en montrant ses seins aux adversaires, ils se mettent à vomir et sont donc sans défense quelques secondes. Et c’est drôle, très drôle.

Family Guy : Back to The Multiverse est pour moi un excellent jeu tout simplement parce que c’est du gros fan-service et que je suis dingue de cette série. Seth MacFarlane est certainement l’homme le plus drôle du monde et le jeu respecte totalement l’oeuvre animée. L’humour décalé est bien présent et on ne s’en lasse pas ! Alors certes la campagne est un peu courte et répétitive, mais les incessants clin d’oeil à divers épisodes vous font vite oublier ce paramètre. Je ne vous spoile pas mais pour ceux qui le feront, vous découvrirez au fur et à mesure du jeu quelques petits détails qui font que ce jeu est bon ! Par exemple, pensez à appuyer sur la flèche haute du pad pour voir Brian frotter son cul de chien sur le sol, restez un moment sur le menu pause pour découvrir différentes interprétations du générique original, et bien d’autres surprises. C’est hardcore, mais c’est drôle. Si vous êtes addicts, foncez ! Pour les autres, si vous ne connaissez pas la série ou que vous n’accrochez pas tellement, vous n’aurez certainement pas le même plaisir et je n’irai pas jusqu’à vous le conseiller.

NDLR: Je rappelle qu’il est formellement interdit de tirer sur des gens en fauteuil roulant, c’est mal.

NDLR 2: Family Guy >>>> American Dad