Holiday Session : première approche de Resistance Burning Skies sur PS Vita

Il y a quelques jours, alors que le soleil commençait tout juste à pointer le bout de son nez sur Paris, j’ai reçu une invitation pour la soirée « Holiday Session », organisée par PlayStation. Comme on pouvait s’en douter, cet évènement était consacré à la sortie de deux gros  jeux PS Vita de cet été (oui fin mai c’est presque l’été quand même…), j’ai nommé Resistance: Burning Skies et Gravity Rush

Bien évidemment, pour que la soirée puisse porter un intitulé pareil, il fallait que le beau temps soit de mise. Bah oui vous savez, les vacances, le soleil, la plage tout ça… Heureusement, ce fut le cas (sauf pour la plage et les vacances), PlayStation avait prévu le coup, certainement de mèche avec Évelyne Dhéliat. C’est donc dans une ambiance décontractée que nous avons pu siroter quelques Asian Mojitos (mélange d’Asahi, saké et menthe), déguster quelques recettes au barbecue, mais aussi approcher les deux titres.

Pour ma part, je n’ai malheureusement pas pu mettre la main sur Gravity Rush, le jeu qui pour le coup m’intéressait le plus. Les gens se sont rués dessus pour y jouer et je dois avouer qu’avec le peu de patience que j’ai (oui, c’est mal), le combo file d’attente + chaleur m’a très vite démotivé.  Mais je compte bien l’essayer un jour le p’tit. En revanche, vu qu’il n’y avait pas grand monde du côté de la salle du bas (et aussi beaucoup plus de consoles à mon avis), j’en ai profité pour m’installer tranquillement dans le canapé pour découvrir la version Vita de Resistance. S’il y a bien un truc qui m’énerve dans les jeux, c’est le fait de ne pas pouvoir passer les cinématiques qui durent 1000 ans. Et là, c’est le cas. Après 10 min d’intro impossible à skiper (ou alors via une combinaison digne du Konami code à découvrir ?), j’ai enfin pu commencer à jouer.

Il faut avouer que mes premiers pas ont été assez difficiles, voir ridicules. J’ai pourtant l’habitude des FPS sur console de salon et là, j’ai eu un mal fou à le prendre en main. Les déplacements de visée étaient trop rapides et j’ai pas tout compris au niveau des touches, je dois me faire vieille. Je ne peux certainement pas juger un jeu après seulement quelques minutes bien évidemment, mais Burning Skies ne m’a pas ambiancé plus que ça. Je ne pense pas y rejouer un jour pour tout vous dire. Les FPS sur console portable, très peu pour moi. Même si l’écran de la Vita est vraiment appréciable et grand pour une console nomade, je pense que ce genre de jeu n’y a pas sa place. Mais les goûts et les couleurs comme on dit…

Concernant la disponibilité de ces deux titres de l’été sur PS Vita , vous pouvez déjà vous procurer Resistance Burning Skies depuis le 31 mai et Gravity Rush sera en magasin dès le 12 juin prochain.

Une soirée très agréable au final avec une ambiance combinant les deux univers des jeux (aussi bien au niveau de la déco, du buffet etc), une présentation sympa (avec en prime un petit accent allemand et un pompier habillé) et surtout un lieu qui est plein de souvenirs (Vivienne Tam si tu me lis je ne t’oublierai jamais…). Un seul regret, le fait de ne pas avoir essayé Gravity Rush…! La prochaine fois je persisterai quitte à en venir aux mains…