Killzone Shadow Fall, qu’est-ce que t’as dans le ventre ?

killzoneshadowfall_screens_0003-52984d248fb7dEt si on arrêtait de parler de bouffe le temps d’un article, histoire de discuter un peu de jeu vidéo. La PS4 est arrivée à la maison il y a plusieurs semaines et, après être restée dans sa boîte le temps d’un bon gros voyage au Japon, il était temps de brancher tout ça. Ni une ni deux, installation réussi et Killzone: Shadow Fall est donc pour le moment le premier et le seul jeu qui a pu y être inséré. Alors, ça dit quoi ?

Dans ce nouveau Killzone, la planète Helghan est devenue inhabitable suite au précédent opus et, par conséquent, les Helghasts qui ont survécu n’ont pas d’autre choix que de migrer sur planète Vekta et ainsi cohabiter avec ceux qui y vivent déjà. Sauf que, la collocation se passe mal, certains ne font pas la vaisselle, d’autres ne rangent pas leurs affaires ou laissent des miettes sur le canapé, ce qui conduit à la construction d’un mur entre les deux peuples. De ce fait, les Vektans qui se trouvaient du mauvais côté se sont vus aussitôt dégagés par leurs ennemis, et autant dire ils ont pris assez cher. C’est le cas pour Lucas Kellan, jeune Vektan, qui essaye de s’échapper et que nous incarnons tout le long de l’aventure.

Killzone-4-Shadow-Fall-PS4-01

Killzone: Shadow Fall est assez impressionnant graphiquement et ça on ne peut pas le nier. C’est beau, c’est « next-gen » et les textures sont plus détaillées que tout ce que nous avons pu voir tourner sur sa petite soeur (en tout bien tout honneur), la PS3. Tout est net, que ce soit au premier plan ou au tout au fond de l’image, et c’est agréable pour les yeux. Sauf que, pour moi, la qualité des graphismes n’est pas le point essentiel d’un jeu. Parce que le scénario, lui, il est quand même pas foufou. Mais bon, passons, c’est un FPS, on ne va pas trop en demander et on est surtout là pour taper sur des gens avec des bonnes grosses armes des familles.

Dans ce jeu, plusieurs choses positives m’ont frappées : on ne peut pas marcher dans le feu. Enfin ! Je ne comprends pas comment d’habitude, les personnages peuvent sautiller sur des débris de feu sans séquelles ni même perdre un peu de barre de vie. Dans la vraie vie ça fait mal non ? Qui irait marcher sur des braises alors qu’on peut largement passer à côté sans se brûler ? Personne, jamais. Aussi, et je trouve que c’est assez rare pour le souligner, mais la position du mec quand il se cache derrière un muret est super crédible. Il replie ses petits bras, il cache son arme et n’est pas tout raide comme on peut trop souvent le voir. C’est voulu plus réaliste et c’est réussi.

killzone-shadow-fall-playstation-4-ps4-1378114993-051

Au niveau du gameplay, on est sur quelque chose de classique mais qui reste un peu trop rigide à mon goût. Toutefois, l’utilisation d’un drone permet de ne pas trop tomber dans le surfait et permet de découvrir un style de jeu qui change un peu de d’habitude. Celui-ci est capable de vous seconder au combat, de vous servir de bouclier, de pirater des computers (avec l’accent) et bien plus encore. Chacun aura sa technique pour avancer dans le jeu, mais survivre sans lui est quasi impossible. D’ailleurs on aimerait bien pouvoir l’utiliser dans les moments de chute libre qui sont injouables et super énervants.

Ce Killzone m’a aussi souvent donné très mal à la tête et très envie de vomir. Par exemple, dès que j’ai pris en main le robot araignée : gerbe imminente. Ou encore un passage dans le jeu où le décor est en pente, avec des plans qui te font sentir comme dans un bateau sous la tempête. J’ai eu la même sensation que la première fois où j’ai joué en multi à Time Splitters à l’époque… Et j’aime pas ça. Ça me suffit pour ragequit un jeu généralement, parce que c’est pas plaisant de jouer avec la sensation de gerbe. Mais là j’ai doucement persisté, passant la manette pour quelques passages clés tout de même, et je suis allée au bout (avec mon sac à vomi). En ce qui concerne le mal de tête, MAIS BORDEL COMMENT ON EMPECHE LA MANETTE DE LA PS4 DE PARLER AUSSI FORT QUAND ON TROUVE UN JOURNAL AUDIO DANS LE JEU ???!!! C’est insupportable. (Par contre, pendant que je parle du pad, je trouve sympa de voir les couleurs changer selon l’état de santé du perso, c’est pratique).

killzone-shadow-fall-playstation-4-ps4-1382604597-080

Globalement, Killzone: Shadow Fall m’a laissée indifférente. Je n’ai pas spécialement aimé, pas spécialement détesté. D’un côté il est beau, on voit bien que c’est de la PS4, mais de l’autre il n’est pas fou et il y a encore de beaux bugs comme par exemple quand la meuf qui te parle disparaît et qu’il ne reste à l’écran que la tablette qu’elle tenait à la main… WTF. Il dure une petite dizaine d’heures et j’ai eu l’impression que c’était un jeu « pour patienter », en attendant les vrais hits de la console. Je n’y rejouerai certainement pas, à part peut-être pour voir à quoi ressemble le multi et botter quelques fessiers, mais rien de plus. Donc en gros, si tu veux un joli jeu pour faire du frag avec des graphismes impressionnants, fonces ! Sinon, gardes tes sous et attends un peu, il y aura certainement mieux d’ici peu :)