Nintendo 3DS : prise en main et premier avis

Alors que j’avais pu vaguement approcher la petite nouvelle de chez Nintendo il y a plusieurs semaines, voici que j’ai la chance de pouvoir la tester tranquillement chez moi l’espace de quelques heures. Je vais donc vous faire un petit retour sur cette expérience « 3D-esque », histoire de faire un peu le point sur la bête. Aux premiers abords, la console est plutôt sexy : joli bleu turquoise pailleté, parfait pour aller en soirée. Mais à la limite, on s’en fiche un peu puisque ce qui compte, c’est ce qu’elle a dans le ventre. Pour être franche, mon premier contact avec la 3D a été un peu violent et incompréhensible : je voyais tout flou, impossible pour moi de distinguer les éléments du jeu. Après un réglage automatique de mes yeux, que j’appellerai « déclic oculaire », j’ai enfin pu apprécier les joies du mode 3D et commencer à trifouiller un peu dans les jeux.

Le premier que j’ai pu essayer fut « La Guerre des Têtes », jeu utilisant la réalité augmentée. Le principe est simple : après avoir pris une photo de vous ou de l’un de vos amis, celle-ci intègre aussitôt le visage dans le programme (ce qui est très moche mais assez drôle) sur lequel vous devez tirer. Une sorte de Shoot’em Up qui utilisera la pièce où vous vous trouvez comme terrain de jeu. Les visages défilent devant vous et vous devez les dégommer en dirigeant la DS dans l’espace pour les repérer. Un petit logiciel sympa, qui ne paie pas de mine, mais qui au final utilise plutôt bien le principe de réalité augmentée.

Un autre programme intégré à la console utilise également cette technologie en 3D. A l’aide de cartes (fournies au départ) que vous disposez sur une surface plane, vous accédez à des mini-jeux assez bien faits comme par exemple le tir à l’arc, un jeu de graffitis, de pêche ou encore un jeu de billes. Avec une petite préférence pour ce dernier qui est assez prenant. Le but est de viser la bille afin de la faire entrer dans un trou. Il faut bien évidemment placer la console dans un angle optimal afin de diriger la bille comme il faut et il sera nécessaire de bouger un peu pour que ça fonctionne. Car oui, la Nintendo 3DS vous force un peu à bouger votre corps. En plus de devoir vous déplacer dans l’espace pour certains jeux en RA, elle est assez traître puisqu’elle vous piste à longueur de journée en comptant vos déplacements. En effet, la petite dernière de chez Nintendo est fourbe : plus vous allez vous déplacer dans la journée (ou bouger la console en simulant des mouvements pour les plus fainéants), plus vous gagnerez de pièces pour acheter des morceaux de puzzles… et plus vous avez terminé de puzzles, plus vous avez du grade ! Un journal de vos activités est donc disponible avec tout un tas de statistiques : nombre de pas et temps de jeu pour chaque jour. Alors inutile de mentir, la 3DS vous stalke sans aucune pitié.

Ce qui m’a le plus intrigué et qui, je trouve, lui donne un petit côté original (en plus de la 3D bien évidemment), est le StreetPass, vous permettant de rencontrer d’autres joueurs. Ce système permet, lorsque qu’elle est en veille, de relier votre console aux autres 3DS qui vous entourent vous permettant ainsi d’échanger vos informations de joueurs avec d’autres utilisateurs. Plus vous rencontrez de monde, plus vous accédez à des pièces de puzzle, etc. Une petite touche bien sympathique et donne un petit côté « social » qui n’est pas négligeable. Hâte de voir les possibilités que cette fonction va offrir.

En résumé, je peux dire que cette console me plaît dans l’ensemble avec un coup de coeur pour le StreetPass donc, et les jeux en RA. Il y a du potentiel et j’ai hâte de pouvoir tester quelques « vrais » jeux quand elle sera mienne (si elle l’est un jour !). En tout cas un grand merci à la personne qui se reconnaitra et qui m’a permis de faire cet article en me prêtant son bien le plus précieux pendant l’espace de 24h !