Pocket Planes, le jeu iOS qui te v(i)ole ton temps libre

Il y a quelques semaines, j’ai rendu à Samsung le Galaxy Nexus qui m’avait été gentiment prêté et, parce qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, j’ai finalement retroqué mon Blackberry Bold contre un iPhone 4. Retour aux sources donc, et redécouverte de l’AppStore et ses multiples jeux et applications. A l’époque de mon 3G, s’il y a bien un jeu que j’ai rentabilisé et sur lequel j’ai passé des jours et des nuits, c’est Game Dev Story. D’ailleurs il reste pour moi l’un des meilleurs jeux du monde sur iOS. C’est sur un titre un peu différent que je m’attarde en ce moment: Pocket Planes. Peut-être pas aussi bien foutu que GDS certes, mais tout aussi addictif !

Pocket Planes c’est quoi ? Comme son nom le laisse imaginer, c’est un jeu d’avion. Mais pas de poche. Quoi que si, le jeu l’est, de poche. Sauf si vous jouez sur iPad. Ou alors faut avoir de très grandes poches. Bref, Pocket Planes est un jeu de gestion de type aviation, développé et édité par Nimblebit également à l’origine de Tiny Tower.


Le principe est très simple : vous devez prendre le contrôle d’une compagnie aérienne puis gérer le trafic aérien grâce à l’achat d’avions et à l’acquisition de différents aéroports du monde entier. Vous sélectionnez vous-même votre aéroport de départ dans la zone géographique de votre choix. Pour ma part, j’ai opté pour l’Europe pour la facilité de trajets entre de grosses villes assez proches les unes des autres, mais je ne sais pas si c’est vraiment une bonne stratégie. Une fois votre emplacement de départ choisi, vous pouvez exécuter vos premiers voyages avec quelques appareils bas de gamme mais qui vous permettront d’acheminer vos premières marchandises et premiers passagers  vers des aéroports avoisinants.


Les premiers avions ne peuvent malheureusement transporter qu’une seule personne ou un seul paquet (tiens, en parlant de « paquet« ), sont très lents et ne vous rapportent que très peu d’argent. Car oui, vous vous en doutez, vous aurez besoin d’argent pour acheter de nouvelles villes dans lesquelles atterrir, améliorer votre flotte etc. Vous pourrez donc gagner quelques billets et pièces grâce à vos transports humains et marchands (selon la distance, la ville ou encore selon ce que vous transportez), et grâce aux niveaux d’expérience que vous passez. Si vous avez du temps à perdre et que vous avez déjà fait décoller tous vos avions, vous pouvez aussi les regarder voler et essayer de récolter un peu de monnaie comme le montre l’image ci-dessous.


Les appareils proposés sont de plus en plus gros, contiennent de plus en plus de passagers, ont des rayons d’action différents les uns des autres et ne peuvent pas se poser dans tous les aéroports. D’ailleurs, vous verrez qu’il y a même des montgolfières ou autres vaisseaux spatiaux à débloquer. (MAIS QUAND ??! Je ne joue que pour ça bordel !). Vous pouvez également les pimper avec les couleurs de votre choix et habiller vos pilotes comme bon vous semble.


Sur le papier, Pocket Planes n’a pas l’air vraiment sexy je vous l’accorde. Mais je peux vous dire que depuis que je l’ai téléchargé, et ça doit bien faire 3 semaines maintenant, j’ai un peu perdu ma vie. Je joue en marchant, je m’occupe de mes atterrissages entre deux parties de console ou pendant un dialogue un peu prévisible d’une série, je regarde mon téléphone toutes les 5 minutes et si jamais oh grand jamais j’oublie et je retourne à une vie normale, il y a les notifications sonores et visuelles qui me rappellent à l’ordre.

Après quelques heures de jeu, vous aurez envie de continuer « pour voir comment c’est quand on a de plus gros avions », après quelques jours « pour voir comment c’est quand on possède plein de grosses villes », quelques semaines après « pour débloquer la montgolfière et les avions de malade » ! Ah oui, comme un jeu de gestion donc. Encore pire qu’un jeu de restaurant.

Si vous aimez les jeux qui rendent addict ou si tout simplement vous n’avez rien à faire pendant ce mois de juillet, téléchargez-le sur le champ. Et vu que je vous vois déjà râler parce que vous n’aimez pas acheter des jeux iOS (oui oui je te vois toi au fond là), et bien c’est GRATUIT et dispo sur iPhone/iPod Touch et iPad. Donc aucune raison de ne pas vous y mettre. En plus, vous pouvez toujours rejoindre le crew « GAFAIR » pour tenter de nous aider à faire le meilleur score mondial et remporter des vaisseaux spatiaux et des billets.


Mention spéciale pour les graphismes type 8bits et les costumes un peu rigolos qui sont proposés dans le jeu. De plus, c’est l’un des rares jeu freemium dans lequel on n’est pas harcelé par de la pub toutes les 2 minutes et dans lequel il est pas « nécessaire » de payer pour avoir une chance de l’apprécier. à sa juste valeur. Bravo ! Sur ce, je vous laisse, j’ai des avions à gérer !

Lien AppStore