The Last of Us fait son cinéma

lastofus-1128-610Il y a des jeux pour lesquels on vous vend tout un tas de rêve dans les médias. Ceux qui sont notés 10/10 partout, et aussi élus comme meilleur jeu de l’univers de tous les temps de l’année 2013 (alors qu’on est qu’en juillet). C’est le cas pour The Last of Us, le dernier Naughty Dog. C’est donc avec des étoiles plein les yeux que j’ai débuté cette nouvelle aventure, à peine assise sur le rebord du canapé pour ne pas en perdre une miette.

Alors, pour commencer le personnage principal, le « héros » donc, s’appelle Joël. Joël ? Sérieusement ? Tous les Joël que j’ai pu connaitre ont été des oncles d’amis ou encore des voisins que tu retrouves en train de faire des blagues salaces autour d’un barbecue, en combo marcel/tongs chaussettes. Pendant tout le jeu, dès que son prénom était prononcé, je ne pouvais m’empêcher d’avoir cette image du gros Joël beauf. D’ailleurs désolé si vous vous appelez vous-même comme ça ou encore si vous en connaissez, je suis sûre que ce n’est pas une généralité mais disons que je n’ai pas eu de chance avec les JoJo. Tout ça pour dire que dès le départ, prendre le héros au sérieux était un véritable défi.

The-Last-of-Us-Screenshot

De plus, notre Joël a vraiment des attitudes très bizarres. Il se retrouve toujours dans une position incompréhensible face à l’ennemi : par exemple caché derrière un rocher mais le corps tourné du mauvais côté ou encore a faire des mouvements de reculons alors qu’il pourrait tout simplement se tourner pour que cela paraisse plus naturel.

En ce qui concerne le topo, les Etats-Unis sont victimes d’une attaque bactériologique (Cordyceps, une espèce de champignons),  ce qui transforme progressivement la race humaine en une armée d’infectés. Il y a différentes sortes d’infectés (plus ou moins avancés dans la contamination) qui peuvent être appréhendés différemment : certains ne vous entendent pas, d’autre ne vous voient pas mais ont une ouïe incroyable, etc. Il est donc indispensable de savoir les repérer pour augmenter ses chances de survie.

the-last-of-us-playstation-3-ps3-1359974447-068

Le début et donc toute la mise en place de l’histoire est incroyablement long, on a pas du tout l’impression de jouer et on finit par poser la manette à côté affalé dans le canap’. On est quasiment dans un film et, pour ma part, quand la narration prend le dessus sur le jeu, je m’ennuie très vite. Je veux JOUER à un jeu, pas REGARDER un film sinon je mets un DVD. Alors ça a beau être joli graphiquement je ne le nie pas c’est magnifique, mais je préfère largement prendre du plaisir dans un jeu plus moche. L’exemple parfait serait ZombiU :  j’ai vraiment été plus immergée dans ce jeu « tout carré » que dans The Last Of  Us. Les zombies me mettaient vraiment la pression et, inévitablement, j’étais moi-même en mode survie dans mon salon.

J’ai également été gênée par des bugs de son quand les personnages se parlent entre eux. Par exemple, le son est parfois très fort alors que l’interlocuteur est à l’autre bout de la pièce et inversement. Aussi, des fois il y a des dialogues alors que les persos sont en train de faire des trucs qui n’ont rien à voir. J’ai trouvé aussi l’IA incohérente : lorsque vous bougez d’un poil vous vous faites immédiatement repérer. En revanche, quand Ellie fout le bordel à côté de vous en shootant dans des conserves et en parlant à haute voix alors que l’ennemi est à deux pas,  pas de souci, vous ne risquez rien ils ne le remarquent pas.

the-last-of-us-playstation-3-ps3-1359974447-065

Pour résumer, non je n’ai pas trouvé le jeu nul. Certes j’ai accentué tous ce qui ne m’a pas plu mais il est très beau, il y a quelques passages sympas même si globalement j’ai été déçue. L’histoire est lente, ça manque clairement de rythme à certains moments et c’est assez répétitif (mettre une échelle, ramener un radeau pour Ellie qui ne sait pas nager…). D’ailleurs c’est bien dommage vu la variété de gameplay proposée switchant entre la survie,  l’action, l’infiltration, etc. Alors non, ça ne vaut pas un 10/10. C’est une expérience de jeu que, pour ma part, je ne trouve pas agréable. Comme je le disais précédemment je suis de moins en moins fan du jeu vidéo/cinéma. Je préfère « jouer »,quitte à perdre en qualité graphique. Mais c’est personnel, je conçois totalement que des gens puissent aimer ce genre d’expérience comme The Last Of Us ou Heavy Rain, mais moi j’ai du mal… ou peut-être que j’étais pas dans le mood.