Viens dans ma PetiteGrossePlanète, tu verras c’est bien

LittleBigPlanetMine de rien, cela fait maintenant quatre ans que le volet de LittleBigPlanet a vu le jour sur PS3, même si j’ai l’impression que c’était hier. Aujourd’hui, je vais vous parler de la version portable et plus précisément de la version PS Vita, que j’ai pu approcher il y a maintenant plusieurs mois lors de mon voyage à Tokyo (ça sert à ça l’avion !).

Avant tout, il faut savoir que la version Vita reprend exactement (et logiquement) le même principe et les mêmes fonctionnalités de gameplay que les versions précédentes. Donc en gros, si vous aimez la série, vous serez ravis de pouvoir suivre une nouvelle fois les aventures de Sackboy ; si au contraire vous n’avez pas aimez les opus précédents, vous pouvez d’ores et déjà aller voir ailleurs s’il y est.

LittleBigPlanet

Dès les premières minutes de prise en main du jeu, on est vraiment à l’aise et l’écran de la Vita met bien en valeur l’ambiance du jeu, contrairement à ce que proposait la version PSP. C’est agréable et on se sent tout de suite comme à la maison. La campagne solo comprend 5 mondes avec des environnements tous plus créatifs les uns que les autres (fête foraine, ambiance futuriste, etc.), dans lesquels il vous faudra balader votre petit bonhomme en toile de jute. Et vu que nous sommes sur la petite dernière des portables de Sony, sachez que l’écran tactile y est mis à contribution. Et, contrairement à pas mal d’autres jeux où les devs se sont dits« hey, va falloir qu’on utilise la fonction écran tactile, c’est écrit dans le contrat. Tiens si on disait que le joueur doit faire glisser son doigt pour sauter ? Ou pour avancer ? Ou pour manger du poulet ? Faire ses lacets ? OU SINON ON DIT QU’IL FERAIT QUE ÇA, TOUT EN TACTILE COMME ÇA ON RENTABILISE ».

Ici, l’écran tactile prend tout son sens et n’est pas surutilisé (si si ça se dit). Il vous permet de déplacer des objets, de les pousser vers le fond du niveau ou encore d’actionner des mécanismes afin de vous frayer un chemin et de pouvoir avancer dans l’aventure. L’arrière tactile de la console est également utilisé pour bouger des objets, mais cette fois vers l’avant. Le gyroscope est également utilisé dans certains niveaux, et heureusement juste assez pour ne pas avoir l’air stupide dans les transports.

LittleBigPlanet

Comme ses prédécesseurs, LittleBigPlanet Vita mise sur le côté communautaire avec le mode « création de niveaux » qui promet une durée de vie infinie (ou du moins jusqu’à ce que vous soyez lassés). Ici, l’écran tactile rend la confection d’environnements bien plus intuitive. La customisation se veut plus fluide et les mouvements plus rapides qu’avec le pad et les sticks de la PS3.

De l’imaginaire en veux-tu en voilà, un gameplay  qui emprunte les mécaniques classiques du jeu de plates-formes 2D, une bande-son de qualité, LittleBigPlanet PS Vita rentre parfaitement dans la continuité de ses aînés. De plus, le mode touch apporte un peu de fraîcheur à la série et cela ne fait pas de mal. Un must-have pour les fans du Sackboy !