Critique : Le Jeu Vidéo de Bastien Vivès

Alors que je me baladais sur l’internet à la recherche de nouvelles lectures, je suis tombée sur le dernier ouvrage de Bastien Vivès intitulé « Le Jeu Vidéo ». Il a fallu 3 clics pour que le fameux se retrouve dans mon panier. Bah ouais, même pas peur. 

Bien qu’il m’était complètement inconnu il y a à peine quelques mois,  Bastien Vivès n’en est pas à sa première œuvre. A 28 ans, il a à son actif plus d’une quinzaine d’ouvrages comme « La Boucherie », « Le Goût du Chlore » ou encore « Polina ».

Dans « Le Jeu Vidéo », l’auteur nous propose une compilation de plusieurs petites histoires qui, pour certaines, ont déjà été publiées sur son blog. Il y décrit des scènes que la plupart des joueurs de ma génération ont pu vivre au moins une fois dans leur vie: par exemple le fait que ta mère te dise d’aller jouer dehors parce qu’il fait beau alors que tu as mis 2h à atteindre un boss final, ou encore le fait de regarder la solution d’un jeu sur lequel tu bloques depuis des heures avec ton pote à coté qui te dicte les indications à suivre.

J’ai vraiment passé un bon moment lors de la lecture de ce livre, que j’ai dévoré en moins de 10 min (ce qui est un peu abusé pour le prix cela dit). J’ai souri, j’ai bien ri même sur certains passages et j’ai aussi quelques souvenirs qui ont refait surface ! Pour vous mettre un peu dans l’ambiance, voici un passage qui m’a particulièrement fait pouffer un peu (ouais, c’est nul, mais c’est drôle) :

Ça me fait rire parce que c’est tout à fait le genre de discussion que je pourrais avoir, le genre de situation dans laquelle je pourrais me trouver, c’est à dire du gros n’importe quoi entre amis. Soyons clairs, cet ouvrage m’a plu par ses textes et ses mises en scène, pas particulièrement pour ses dessins qui n’ont rien d’incroyable. Ils sont très simples, réalisés en noir et blanc (sauf sur la page de couverture), mais nous plongent assez aisément dans un sentiment d’identification dans lequel on se sent bien. L’auteur met l’accent sur l’effet des jeux vidéo sur notre comportement:  d’un côté on assiste à un retour en enfance dans certaines situations décrites et de l’autre on y trouve une description des joueurs tels qu’ils peuvent l’être en tant qu’adulte.

C’est vraiment sympa à lire, bien qu’un peu cher, et c’est toujours cool de faire remonter à la surface de bons souvenirs. Je vous le recommande si vous voulez passer un petit moment de rigolade entre deux stations (il vous en faudra pas plus pour le terminer).  En tous cas, une chose est sûre, Bastien Vivès à l’air d’être un grand fan de la série des Street Fighter… a mon plus grand regret !

Bastien Vivès, Tome 1 : Le jeu vidéo est disponible depuis le 25 janvier 2012 au prix de 9.45€ sur Amazon.