Le Festival INOX 2011, c’était comment ?

Il y a quelques mois j’ai appris que Skrillex allait être présent au festival INOX de cette année. Ni une ni deux, je me suis ruée sur l’internet afin de me procurer des places pour l’évènement, mais attention des places VIP messieurs dames (oui, je me la raconte mais cela ne va pas durer…). Je me suis donc rendue sur place le 10 septembre dernier pour passer une bonne journée avec du gros son plein les oreilles. De la bonne musique, des places VIP, une veille de départ en vacances et un beau soleil pour couronner le tout, que demander de plus ?

Après avoir dépassé les 3/4 de la file d’attente grâce à un subtile trucage, je me suis vue équipée de mon bracelet VIP et vu qu’il était assez tôt, j’ai pu entrer dans l’INOX Park alors qu’il n’y avait encore que très peu de monde.  L’espace était assez grand, avec 3 scènes : Yellow, Red et Blue Stage. Chacune avait ses propres artistes et donc son propre programme :

  • Yellow Stage :
    – TIËSTO
    – AXWELL
    – JOACHIM GARRAUD
    – AVICCI
    – MATHIEU BOUTHIER
  • Red Stage :
    – SVEN VATH
    – MARCO CAROLA
    – MAGDA
    – D’JULZ
    – TECHNASIA(WARM-UP by DJ REMAIN)
  • Blue Stage :
    – SKRILLEX
    – STEVE AOKI
    – BEAT TORRENT
    – NASSER
    – BEATAUCUE
    – STEREO HEROES

Bien évidemment, vous l’aurez deviné, j’ai passé 90% de mon temps près de la scène bleue ! Après une très bonne performance de Stereo Heroes que je ne connaissais pas du tout, nous avons eu droit à du grand Skrillex (non, pas en taille, il n’a toujours pas grandi). J’ai pu enfin apprécier son show sans avoir à me préoccuper de ma survie comme il fallait le faire au Social Club, et ça c’est génial. Cette fois je n’étais pas engloutie sous 1000 personnes en train d’essayer de récupérer les 2% d’air qu’il y avait dans la salle !

Fidèle à lui-même, le petit génie nous a balancé du lourd. Les gens étaient en délire, tout le monde sautait dans tous les sens et sous le coup de l’émotion l’artiste s’est même jeté dans la foule… d’ailleurs, j’ai un doute sur son atterrissage. Quand il s’est lancé, il y a eu un laps de temps assez important entre le saut et le moment où on l’a vu refaire surface. Au vu de son tee-shirt tout arraché, je me demande s’il a chuté contre le bitume ou non et si vous étiez devant dans la fosse, je voudrais bien en savoir plus !

Un bon gros moment pour ma part, et j’ai hâte de le revoir sur scène très vite avec quelques nouveaux sons qui vont encore faire du bien aux oreilles ! La performance de Steve Aoki était elle aussi remarquable. Toujours aussi fou (jusqu’à se jeter depuis le haut des piliers de la scène dans un ballon gonflable sur la foule), toujours aussi bon.

Bien évidemment j’ai également fait quelques allers-retours sur les autres scènes notamment pour Avicii et Joachim Garraud, mais étant donné que le lendemain je devais partir pour l’Espagne à 4h du matin, je ne me suis pas éternisée et ne suis donc pas restée le soir.

En résumé la journée était vraiment très bonne : un soleil de fou, de bons artistes, du son qui fait du bien à la tête et des amis, même si les places VIP sont la plus grosse arnaque du monde. Tiens parlons-en des fameuses places VIP que tu payes 90e ! En résumé elles apportent quoi de plus ? Un bracelet papier jaune pour te la raconter dans le Park, un espace privilégié de 10m sur 10m avec un bar qui est plus cher que ceux qui ne sont pas VIP. On ne m’y reprendra plus et je vous conseille vivement de ne pas vous faire arnaquer si vous souhaitez y aller l’année prochaine. Prenez des pass basiques, c’est tout aussi bien et ça vous reviendra bien moins cher.

Pour finir voici la vidéo réalisée par l’INOX :


Inox Park 2011 – Official Aftermovie