Quand le casque Custom Pro de Beyerdynamic me fait de l’oeil

B468977Cela fait maintenant presque un an et demi que mes oreilles sont confortablement bien installées dans mon Fidelio L1 et qu’elles n’étaient pas allées voir ailleurs. Mais, il y a quelques jours, un joli casque du nom de Custom Pro a fait le beau devant la porte, leur promettant monts et merveilles et surtout bonheur dans le vestibule. Simple écoute d’un soir ? Véritable révélation ? Qu’en est-il de cette aventure ?

Salut, tu viens souvent par ici ?

Le look du Custom Pro est assez sobre bien que facilement repérable. Loin d’être aussi vulgaire qu’un Beats ou aussi discret et classe qu’un Koss, ce modèle est assez gros pour se faire remarquer, tout en restant conventionnel. L’arceau se veut en alu solide (ARRRHH la solidité Alleuhmandeuh) et souple et est recouvert d’une mousse à scratch customisable. En effet, il est possible de pimper quasiment toutes les parties du produit :  les coussinets, la coque des écouteurs et donc la couleur de l’arceau. Un bon moyen de se retrouver avec un casque complètement personnalisé et unique pour certains (pour les intéressés, n’hésitez pas à jeter un œil sur ce site pour la custom).

photo 4

Au niveau de la taille du casque il faut avouer qu’il est assez fat. Des inconnus croisés dans la rue n’ont pas hésité à me le signaler et on m’a même comparé à MegaMan. En revanche, gros point positif : le réglage de la taille de l’arceau. C’est peut être un détail pour vous, mais il est assez fréquent pour moi de tomber sur des headphones trop grands pour ma tête et qui du coup n’englobent pas bien mes oreilles et ne me permettent pas un son optimal.

photo 1

Gros point positif également : le poids. Le Custom pro est très léger, malgré sa taille imposante. De plus, la mousse des écouteurs est douce et donc très agréable à porter, ce qui rend vraiment son utilisation agréable, surtout en longue écoute. Le câble est détachable directement sous l’oreille gauche, ce qui est pratique. Toutefois, il faut veiller à bien le caler dans une position spécifique pour ne pas avoir de souci de son ou de grésillement (on peut trouver la position grâce à une petite encoche que l’on ne repère pas forcément tout de suite). Celui-ci est un peu trop long à mon goût, on a bien 10cm de trop, ce qui peut être gênant l’été quand on ne porte pas beaucoup de vêtements et qu’on ne peut pas le dissimuler.

photo 2

Tu ne t’appellerais pas biscotte par hasard ? Parce que t’es vraiment craquante…

Dès que j’ai pressé le bouton ON de mon baladeur, j’ai été sous le charme. Le rendu sonore est très beau, parfaitement bien équilibré et très précis. De plus, il est possible de personnaliser les basses grâce à un bouton spécial situé derrière chaque oreillette, ce qui a un impact considérable et immédiatement audible sur le son. Il existe quatre positions différentes, ayant pour principe de modifier le niveau de grave  sans influencer les médiums / aigus. C’est assez bluffant et vraiment très pratique lorsque l’on passe d’un style de musique à un autre. Le son est ultra dynamique et la taille des oreillettes lui donne une grande ampleur, permettant plus de détails.

Le Custom Pro permet une isolation incroyable. Une fois sur les oreilles, plus rien n’existe autour. Fini la Kalinka dégueulasse au violon du métro en fond sonore, ici vous êtes immergé dans la musique que vous avez choisi et rien de plus.

photo 5

Vous êtes en couple ? Tous les deux ?

Le verdict ? Le Custom Pro est assez différent du Fidélio L1, le casque de mon cœur. Il est agréable, soyeux, confortable, et il prend soin de mes petites oreilles même si quelquefois il me serre un peu trop la tête. De plus il est très impressionnant : tout d’abord de par son gabarit, qui ne laisse pas indifférent, mais aussi de par sa robustesse. Sachez qu’il est fabriqué à la main en Allemagne et qu’il intègre de très bons composants électroniques, je pense qu’on peut facilement avoir confiance en lui. Pour être honnête, j’ai rarement vu un casque de cette qualité à ce prix là (environ 200€), avec des basses aussi dynamiques et, en prime, réglables en quelques secondes. Des atouts esthétiques remarquables, un rendu sonore très bon, mais suis-je prête à quitter mon Fidelio L1 pour le Custom Pro ?  Après avoir quand même longtemps hésité, la réponse est non. Non pas parce qu’il est techniquement mauvais, bien au contraire il est vraiment surprenant. Mais plutôt parce qu’au moins lui, il ne me fait pas ressembler à MegaMan et que si je le garde autour de mon cou, je ne meurs pas étranglée ! (problème de petite tête ça…)