Paris Ramen week, ou comment découvrir l’art du rāmen japonais

photo 4Il y a des événements qui ne se loupent sous aucun prétexte et c’est ici le cas pour la Paris Ramen Week. C’est donc dans la capitale, et ce pendant une semaine, que six chefs japonais réputés défilent  afin de promouvoir la cuisine nippone en France, en mettant l’accent sur une spécialité très populaire du pays du Soleil Levant : le rāmen (qui est au passage, l’un de mes plats préférés).

Alors que beaucoup de monde a tendance à penser que les nippons ne se nourrissent exclusivement que de Sushi ou de Yakitori, il faut savoir qu’il existe de nombreux autres mets tout aussi délicieux et savoureux au Japon. Après avoir testé la plupart des restaurants du quartier Saint-Anne et vous avoir fait un rapport sur le meilleur rāmen de Paris, le meilleur udon ou encore le tsukemen de chez Udon Jubey, je me suis cette fois rendue à l’un des événements que j’attendais certainement le plus cet année : la Paris Ramen Week.

photo 1

Rāmen everywhere

Des rāmen, des chefs de renom différents chaque jour, la Paris Ramen Week a, sur le papier, déjà un petit goût de paradis. Pour les non-initiés, le rāmen est un plat populaire composé de nouilles plongées dans un bouillon et qui se décline selon les régions. Aujourd’hui, on peut compter au moins 30 recettes régionales qui se différencient sur la confection du bouillon, la taille des nouilles ou encore les ingrédients, mais, selon le mode de classification, on peut en dénombrer une bonne cinquantaine. Je vous laisse imaginer le nombre de possibilités !

Lorsque je m’y suis rendue hier soir, c’était la spécialité du chef Shigemi Kawahara (Restaurant Ippudo) qui était mise à l’honneur : le Tonkotsu râmen (au bouillon d’os de porc). Et autant vous dire que c’était délicieux. Même si la portion paraissait bien plus petite que tous les rāmen que j’ai pu manger au Japon, j’ai bien retrouvé ce petit goût si savoureux de porc qui fait la différence et que l’on ne retrouve pas ici dans les restaurants (sauf Naritake qui s’en rapproche le plus). Le bouillon était excellent, et, sur les bons conseils du chef, nous avons ajouté un peu de sésame râpé sur le dessus, ce qui donnait une subtilité très agréable.

photo 4

Le programme

Rassurez-vous il vous reste encore quelques jours pour vous rendre au Macéo et ainsi déguster d’autres spécialités de rāmen :

  • Vendredi 24 janvier :
    Menu midi et soir – 10€
    Shirakawa râmen
    Spécialité du chef Kazuyuki Takei – Restaurant Tora Shokudo
  • Samedi 25 Janvier :
    Menu midi et soir – 10€
    Râmen All Star
    Recette créée spécialement pour Paris Ramen Week,  issue de la collaboration des 6 chefs

A savoir qu’il y a tout de même une immense queue à l’extérieur et qu’il faudra vous armer de patience et d’un parapluie pour attendre gentiment votre tour. Une fois à l’intérieur vous pourrez choisir le ramen du jour ainsi que plusieurs autres petits plats d’accompagnement (sushi, yakitori, pot au feu japonais ou hors d’oeuvre). Attention, ces derniers plats sont servis en nombre limités et autant vous dire que ça part très vite. Vous pourrez également en profiter pour déguster du vin, saké ou bière japonaise en attendant d’être installé, ou encore admirer la fabrication artisanale de nouilles à l’étage (vidéo ici).

photo 3

photo 3(1)

Si vous aimez les ramen ou si vous souhaitez découvrir ce que vaut ce plat traditionnel japonais, c’est le moment ou jamais. Il ne vous reste que quelques jours alors foncez ! Pour ma part, la prochaine étape sera le musée du ramen a Yokohama!

En attendant, chapeau pour cette initiative et on espère très fort une seconde édition l’année prochaine :)

photo 2(1)

Infos pratique

Restaurant Macéo : 15 rue des petits champs, 75002 Paris
PAS DE RESERVATION !

Tout  ce qu’il faut savoir sur l’évènement : www.ramenweek.com