Rice & Fish, le restaurant aux recettes japonaises revisitées

r&fJ’ai, dans mon inventaire, une longue liste de restaurants à tester dans la capitale, dont pas mal sont de type japonais. Cette fois, je vais vous parler de « Rice & Fish », dans le 2ème arrondissement, qui m’avait interpellé par son originalité mais aussi par les bons avis et les photos appétissantes que j’avais pu trouver sur le net.

Californian Maki-san

Je vous parle d’originalité car il faut avant tout savoir que le chef du Rice & Fish est américain, plus précisément originaire de Californie, et qu’il a décidé de revisiter un petit peu les recettes du Japon en mélangeant un peu ces deux cultures. La salle est assez grande contrairement à ce que l’on peut trouver dans le quartier Saint-Anne, véritable fief de restaurants japonais parisiens, et contient a vu de nez une trentaine de couverts. Il est possible de s’installer au comptoir afin d’admirer les talents du chef ou encore à table si on est plusieurs et qu’on désire avoir une conversation plus facilement. La décoration est décontractée et joviale puisqu’elle propose des affiches d’animés ainsi que des lustres colorés et même des guirlandes sur les vitres. C’est presque la fête.

photo 4

« Mettez-moi tout ce que vous avez ! »

Nous étions donc deux, installés au comptoir, un samedi de pluie. Et, alors que nous sommes quasiment arrivés en fin de service, le restaurant était quasiment plein. Après avoir dévoré la carte des yeux sous la pression insupportable de mon estomac qui m’ordonnait  de tout commander et de tout engloutir, j’ai finalement opté pour un plat chaud vu le temps qu’il faisait dehors et pour la simple et bonne raison que, quand il y a trop de choix, je n’arrive pas à me décider.

photo 1

photo 2

On peut facilement deviner que notre Américain est un grand fan de california maki puisque ceux-ci prennent une bonne partie de la carte et qu’ils sont d’ailleurs déclinés dans des combos de saveurs plutôt originales. A voir passer tous ces plateaux extravagants devant mes yeux, je peux vous dire que j’aurais aimé tous les goûter un à un… Du cochon de lait BBQ, de la chair de crabe, du poulet katsu, du tartare de thon façon japonaise, autant de termes sur le papier que de mots clés pour lesquels je pourrais tuer mon prochain. Une chose est sûre, j’y retournerai certainement pour tester tout ça quand il fera plus chaud.

En attendant, nous avons opté pour un Temaki crabe et avocat, un Tempura de légumes de saison, des makis Krunchy, un Fish & Chips façon japonaise et une glace au sésame noir en dessert. Le Temaki crabe / avocat (celui de droite sur la photo ci-dessous) était LA mise en bouche qu’il me fallait : la nori était croustillante, le crabe délicieux, l’avocat à point et la tenue parfaite. Un bon point pour ce premier met qui n’a pas fait long feu sur la table.

photo 2

Le Tempura de légumes de saison était également bon, bien qu’un peu fade ce qui est, je pense, dû au choix des légumes. Mais c’est l’hiver (pas techniquement je sais, mais dans ma tête c’est tout comme), donc c’est un peu normal j’imagine. On est pas au top du légume à cette époque de l’année. Mention spéciale tout de même aux morceaux de fenouil et d’oignons qui étaient savoureux.

photo 4

Après avoir piqué un maki à mon voisin pour voir ce qu’il en était, est finalement arrivé le Fish & Chips tant attendu. A savoir, au passage, que le Maki (Krunchy) m’a paru un peu fade et très fin contrairement à la taille qui est proposé habituellement dans les restaurants au Japon. On doit avoir même pas un centimètre d’épaisseur, ce qui est un peu juste à mon goût. Enfin, ça reste tout de même bon par rapport aux maki habituels que l’on peut trouver en France, soyons honnêtes.

photo 3

Chic Fish & Chips

Le « Fish & Chips à la japonaise » faisait parti des plats du jour ce samedi et j’ai d’ailleurs eu la chance de pouvoir apprécier le dernier de la journée. A première vue, je dois avouer que la présentation fait tout de suite plus classe et moins FAT qu’un Fish & Chips de base. Les frites sont taillées beaucoup plus finement, accompagnée de petits morceaux de nori, et le poisson à l’air visuellement savoureux, ça donne envie. La première bouchée à mis mon palet d’accord avec mes yeux : c’était vraiment bon. Le poisson, qui avait l’air d’être de l’espadon selon le palais plus élaboré de mon invité, était tendre et légèrement croustillant sur le dessus. Les « frites » n’étaient pas aussi grasses que des traditionnelles et le mélange avec la nori s’accordait parfaitement. C’était top.
photo 5
Pour finir, la glace. Comme je vous l’ai dit plus haut, nous sommes arrivés en fin de service et du coup les clients précédents avaient fait razzia sur les desserts, les bougres. Comme finir un repas sans petite note sucrée est un peu triste, nous avons opté pour une glace, seul option possible, et là la révélation : le parfum sésame noir. Je n’avais jamais goûté cette saveur auparavant et, on ne va pas passer par 4 chemins, c’est une véritable tuerie. Alors qu’à la base j’avais opté pour ce choix sous la pression (et surtout parce que je ne me souvenais pas des autres énoncés par le chef), dorénavant j’ai hâte de pouvoir en manger à nouveau.
photo 2
Le service quant à lui était plutôt bon même si, en cherchant la petite bête, on peut tout de même noter qu’on est loin du service « à la japonaise ». Sans pour autant être désagréable ou mauvais, loin de là, mais il n’est pas traditionnel et montre lui aussi le mixage americano-japonais de ce lieu.
A la fin du repas, j’étais rassasiée sans pour autant être pleine et me sentir lourde, ce qui est généralement loin d’être le cas après un Fish & Chips ! C’était globalement bon, les compositions sont originales, les produits frais et bien cuisinés,  j’y retournerai certainement un jour pour y tester les plateaux de makis ou encore les bentos. De plus, la note finale s’est élevée à 35€ pour deux, ce qui reste raisonnable. A savoir aussi qu’il existerait un deuxième restaurant tenu par les mêmes propriétaires, à quelques mètres de celui-ci, mais qui cette fois est spécialisé dans les recettes chaudes (avec notamment un burger à l’espadon). A tester très vite !
photo 1
photo 3

Infos pratiques

Restaurant Rice & Fish
16 rue Greneta, Paris (75002)
+ 33 1 42 36 63 72
Métro : Arts et Métiers, Etienne Marcel & Réaumur – Sébastopol
Ouvert de 12h00 à 15h00 puis de 19h30 à 23h00 du mardi au dimanche. Fermé le lundi.
Attention : pas de réservation possible.